Mnemopolis de Françoise Rojare d’après Maurice Roche



Françoise Rojare, Mnémopolis (d’après Maurice Roche)

32 pages n&b, 14 x 20,5 cm, 7 €, mai 2016.

En 1970, dans le numéro 5 de la revue Change (sous-titré : Le Dessin du récit), Françoise Rojare s’est confrontée à une tentative de réinterprétation graphique d’un des livres les plus marquants de la modernité littéraire de l’époque, le Compact de Maurice Roche.

Portée par un regard remarquablement acéré, Rojare s’est pertinemment nourrie aux hypergraphies lettristes, à la typographie, aux partitions graphiques et à la bande dessinée pour produire 30 planches d’un avant-gardisme vertigineux, aucunement diminué par l’épreuve du temps.

Quelques quarante-six années après sa réalisation, nul doute que la publication autonome de ce Mnémopolis remettra à leur place nombre de pseudo-innovateurs vaniteux.

couv_mnemopolis